Formations en présentiel, c’est reparti

Pour suivre une formation professionnelle (via un congé de formation, via le DIF), les enseignants des établissements privés sous contrat peuvent bénéficier du catalogue de Formiris et/ou de celui du Rectorat (le Plan académique de formation : PAF).

Sur le site du rectorat, le dispositif des formations mises en œuvre est expliqué.

L’association FORMIRIS, si elle ne propose pas une formation équivalente (du PAF) est là pour la financer celle-ci.

Pour les préparations à un concours, à vous de vous inscrire, avant le 12 septembre, en sollicitant votre inspecteur, votre directeur (à minima).

Pour la préparation à l’agrégation interne, document de Formiris à faire signer par votre directeur

L’association Formiris invente des règles pour éventuellement refuser votre candidature. Par exemple, ce serait le directeur qui autoriserait les départs en formation …

N’hésitez pas à nous contacter

Plus d’informations :

https://www.snep-unsa.fr/les-concours-pour-devenir-enseignant

https://www.snep-unsa.fr/les-concours-internes

https://www.snep-unsa.fr/reclassement-enseignant-concours

Compte rendu CCMA 6 avril, demande de congé formation

L’instance paritaire consultative a eu lieu ce jour sous l’autorité du chef de division, monsieur Deletoille.

Presque toutes les demandes furent satisfaites : toutes les demandes de préparation d’agrégation ont été accordées.

Des demandes furent refusées ou mises en attente (dont une du 1er degré).

Nous avons défendu nos conditions de travail, notre point de vu via la déclaration suivante à Madame la Rectrice :

Le Président de la République a parlé et a enfin ramené la maison Éducation Nationale à la raison. L’épidémie ne contourne pas l’Ecole ni ses agents. Ils sont sur tous les fronts sans protection réelle, soumis à des injonctions paradoxales et à une géométrie variable. Un jour ceci, un autre cela ,et demain ? La navigation à vue est sans doute un sport de plaisance, mais lorsqu’il s’agit de vies humaines on est en droit d’exiger que le gouvernement assure la sécurité de ses agents. Au sein des établissements, pas mieux. Certains directeurs profitent de la période pour outrepasser leurs prérogatives : réunions sur réunions, pression sur les notes, pression sur les appréciations, pression sur les services à venir. Il faut plaire aux familles, voilà le seul maître mot aujourd’hui. C’est un bien vilain avenir qui se dessine pour le « privé sous contrat » comme pour le reste de la fonction publique.

Nous déclinons ici ce que nous avons dit la semaine dernière à monsieur le Ministre. Nous vous demandons, madame la Rectrice, de préparer la rentrée d’après les congés sous le signe de la sécurité sanitaire. Nous attendons de votre part de nous donner les moyens de mettre en place le triptyque « tester-alerter-protéger » dans de bonnes conditions. Cela commence par un plan de vaccination des agents et le déploiement des tests sous toutes leurs formes (PCR, autotest, …) dans les établissements d’ici 15 jours.
Pourquoi ne sommes nous pas surpris que certains enseignants agents publics se voient informés par la voie officielle de l’existence des circuits de vaccination par Doctolib (partenaire du Ministère de la Santé) et pas d’autres ? Les agents affectés en établissements privés sous contrat ne sont-ils des agents de plein droit que lorsqu’il s’agit de corriger les copies des examens, de surveiller les examens, de prendre en charge la formation des futurs-titulaires ? 
D’ailleurs, nous attendons toujours de votre part la liste des agents correcteurs et surveillants, avec leurs établissements d’origine pour les dernières sessions d’examen (DNB, Bac G, T et Pro). Nous avons la même demande en attente pour obtenir de votre part la liste des agents en charge des néo-titulaires.

Quoi qu’il en soit, pour cette année, nous redisons ici que pour l’UNSA, les examens « sur table », le « grand oral », le « chef d’œuvre » ne peuvent pas être organisés dans un contexte sanitaire plus que dégradé.

Dans la continuité de nos précédentes demandes sur la clarification de la mixité des publics en voie professionnelle et en alternance, nous vous demandons quelles mesures vous avez mise en place afin de vous assurer que les directions d’établissements de lycées professionnels vous font part des demandes d’autorisation de cumuls d’activités des agents confrontés à la mixité scolaire et apprentis choisies par ces mêmes directions d’établissements ?

Nous vous remercions de votre écoute

Préparer la rentrée 2021

En vue de la rentrée scolaire de septembre 2021, la Rectrice publie une circulaire pour faciliter son déroulement.

Les dotations horaires seront notifiée aux établissements le vendredi 26 février 2021.

La répartition de la dotation horaire par matière est prévue : du 26 février 2021 au 9 mars 2021 inclus

Un enseignant en contrat définitif peut bénéficier d’un ajustement de son emploi entre au moins deux établissements (un collège et un lycée portant le même nom = deux établissements différents) aux conditions suivantes :

  • le complément horaire ainsi attribué ne doit pas dépasser six heures par enseignant ;
  • l’attribution du complément de service ne doit pas se traduire par l’affectation de deux enseignants sur un même module pédagogique.
  • le nombre total d’heures ainsi redistribuées doit être inférieur à neuf heures par discipline et par établissement ;
  • avoir donné son accord,

Avant le 19 mars 2021, la direction de l’établissement devra transmettre au rectorat :

la liste des enseignants en perte d’heures ou de contrat :

La liste des enseignants en temps incomplet souhaitant retrouver un temps complet :

Les éventuels emplois à partager :

Un congé formation pour la rentrée 2021-2022 ?

Le congé de formation (CPF) permet de s’engager dans des actions de votre choix afin de parfaire votre formation professionnelle et/ou personnelle, de s’adapter à un nouvel emploi, de préparer une promotion, ou encore, d’entreprendre un changement de métier dans le cadre d’une reconversion.

Il permet aux maîtres de compléter leur formation au sein d’un organisme agréé par l’Etat.

Il y a un plafond pour l’ensemble des demandes. Elles sont étudiées en CCMA (1er et 2d degré).

Conditions :

  • Être en fonction,
  • 3 années d’ancienneté,
  • formation d’au moins 400h (300h si demande d’un mi-temps de formation)

Il est possible de cumuler CPF et DIF (droit individuel à la formation)

Les demandes sont à déposer avant le vendredi 19 février 2021 au Rectorat


Vous souhaitez un suivi de votre demande en CCMA ?


    CCMA du 15 avril, notre compte rendu

    La CCMA concernant les demandes de formations des maitres pour l’année scolaire 2020/2021 s’est déroulé par visioconférence le mercredi 15 avril 2020.

    41 collègues, enseignant-es de l’académie ont fait des demandes de formations, 3 personnes du premier degré, les autres dans le second degré.

    22 personnes demande une formation pour préparer le concours de l’agrégation.

    Parmi les demandes initiales, quatre personnes ont annulées leur demande de formation puisqu’elles ont eu des propositions de services à temps complet.

    Les 15 mois ainsi libérés sont proposés à quatre enseignants qui souhaitent présenter à nouveau le concours de l’agrégation.

    Une personne a modifié sa demande pour effectuer sa formation sur 2 mois pleins plutôt que de répartir sa formation sur toute l’année. La commission a validée cette modification.

    Plus de détails ? nous contacter

    mickael.desbois@snep-unsa.fr

    jean-louis.clot@snep-unsa.fr

    Congé de formation

    La circulaire pour les demandes de congé de formation professionnelle est parue:

    https://pia.ac-grenoble.fr/intranet-cms/content/dep-cir-19-18-circulaire-cfp-r2020-2021

    La date butoir est fixée au vendredi 21 février 2020 , 

    le dossier est à renvoyer au secrétariat de la DEP