Audience 6 Mai – Rectorat

Ce mercredi 6 mai, le Rectorat nous a reçus en visioconférence pour faire un état des lieux de la situation actuelle particulière et des nouveautés depuis 2 semaines environ. En présence de deux autres syndicats, le DRH du Rectorat et la directrice de la division privée répondaient à nos questions.
Les conditions de reprise et de réouverture sont établies dans la circulaire publiée le 4 mai et les protocoles sanitaires pour la réouverture pour les écoles et celui pour les collèges et lycées dans leurs versions définitives.

Vous trouverez dans ces publications toutes les informations concernant votre établissement et votre profil.

Voilà les points particuliers que nous avons abordés :

Reprise des enseignants

Selon les propos de la Rectrice, une grande souplesse devra être accordée avec les enseignants qui ont peur de reprendre. Le chef d’établissement doit rassurer les enseignants pour qu’ils reviennent en démontrant que le protocole sanitaire est respecté.
Les enseignants qui souhaitent reprendre malgré une faiblesse ou un souci de santé peuvent reprendre de plein droit.

Si vous êtes considéré comme fragile, physiquement ou psychologiquement, seul un certificat médical du médecin traitant pourra valoir pour autorisation d’absence. Vous devrez fournir ce certificat au chef d’établissement qui le transférera au Rectorat. Un accusé de remise de document sera alors établi rapidement qui vaudra autorisation d’absence. Cette méthode sera bien plus rapide.
Si vous habitez avec un proche fragile, une personne vulnérable, vous devez procéder de la même manière, en commençant par une visite chez votre médecin traitant.
Le Rectorat a mis en place une cellule de soutien psycho-sociale, toutes les informations et les contacts par départements sont ici.

Selon les textes officiels les ASA pour garde d’enfants sont encore valables jusqu’au 2 juin. Pour la suite, les annonces sont pour l’instant plus restrictives comme pour tous les salariés. 
Dans certains départements, des DASEN et des IEN tentent d’imposer des procédures tirées de l’hypothèse mentionnée par le Premier ministre concernant une « priorité pour les enfants d’enseignants.» Celle-ci ne s’est pour l’instant pas concrétisée dans les textes.  En effet pour l’heure, la circulaire du ministère du 4/05/20 sur la « reprise”, définit comme suit les élèves prioritaires. 
« Des groupes multi-niveaux peuvent être constitués pour scolariser des élèves prioritaires dont les cours n’ont pas repris et correspondant aux catégories suivantes » :

  • les élèves en situation de handicap ;
  • les élèves décrocheurs ou en risque de décrochage ;
  • les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation, définis par la ligne directrice de gestion du 13/03/2020 publiée par le ministère de la santé. A ce jour, les enfants d’enseignants n’y sont pas mentionnés. 
  • Dans la mesure du possible, il est également tenu compte des élèves relevant d’une même fratrie.

Dès lors que les conditions sanitaires sont réunies, si vous n’avez pas d’autorisation d’absence, vous ne pouvez refuser de reprendre le travail ou de vous rendre à une réunion pédagogique par exemple.

Réouverture des établissements

Les directeurs peuvent joindre une cellule d’écoute du Rectorat mise à leur disposition pour les aider à la réouverture, ils ont tous reçu ce jour un mail avec les coordonnées.

Votre chef d’établissement n’a pas de document spécifique à produire mais il est responsable de la bonne mise en œuvre de ce protocole. Si les conditions ne sont pas réunies, il a une obligation d’alerte du Rectorat qui l’aidera dans ses démarches. Si les enseignants, les personnels ou les parents estiment que les conditions du protocole ne sont pas respectées ou réunies, ils doivent dans un premier temps alerter le chef d’établissement (nous vous conseillons par écrit), pour qu’il lève cette problématique. Si rien n’est fait malgré l’alerte, les enseignants, les personnels ou les parents peuvent contacter le Rectorat qui se mettra en contact avec le directeur. Le Rectorat assure qu’il fera ce qu’il faut pour protéger ses personnels et les jeunes.

L’instance de dialogue locale (CSE : Comité Social et Économique) peut produire des avis concernant la mise en place des protocoles. S’il y a des doutes sur la bonne mise en œuvre du protocole, le compte rendu du CSE vaudra pour alerte auprès du chef d’établissement et auprès du rectorat si rien n’est modifié. Certains CSE se sont réunis en AG extraordinaire à ce propos pour alerter sur l’organisation de leur établissement qui ne fait rien pour se préparer dès maintenant. Cela peut donc être anticipé sans attendre l’ouverture « à risque » de votre établissement.

Les colis contenant le matériel sanitaire sont en cours de livraison dans les différents établissements du premier et du second degré. L’ensemble du matériel est fourni par l’Etat, pour les enseignants et le personnel de droit privé (personnel OGEC si vous êtes dans un établissement sous contrat dit parfois « catholique »).

Travail en présentiel et en distanciel

La Rectrice confirme encore une fois qu’il n’y aura pas d’alourdissement de l’obligation de service. En clair, vous devez fournir le même temps de travail qu’habituellement.
Par exemple, pour un temps complet de 18h/18, si l’organisation de votre établissement prévoit de vous faire travailler 9h en présentiel, vous aurez 9h à prévoir en distanciel. Ou encore une semaine à 18h en présentiel, vous n’aurez pas de distanciel à prévoir.

Pour les moments passés en classe, les enseignants devront désinfecter les objets qu’ils auront touchés avant de quitter la salle avec le matériel fourni par l’établissement : chaise, bureau, interrupteurs, poignées de porte, clavier et souris par exemple. Ceci par respect pour le collègue qui suivra dans la même salle.
Il est conseillé que les élèves ne participent pas à ces tâches pour leur éviter de se déplacer et de toucher des zones qui auraient été contaminées par d’autres.

Pour les AVS et AESH, le travail de proximité pourra reprendre en respectant toutes les mesures de distanciation. Ils et elles pourront évidement continuer leur travail d’aide aux devoirs à distance.

En école primaire

Le port du masque sera prévu pour les élèves malgré ce qui avait été annoncé il y a quelques temps.
Le matériel pédagogique est difficile à utiliser dans de telles conditions. Un groupe de travail est en pleine production de préconisations, fiches pédagogiques, pistes pour de nouvelles manières de faire en cette période.

Examens des élèves

Les examens sont en contrôle continu mais les conditions restent floues notamment pour les CCF. Les inspecteurs sont pour l’instant dans l’accompagnement de cette rentrée. Ils travailleront prochainement sur les examens. Ils attendent aussi les directives du service des examens et concours du ministère, eux-mêmes sous la responsabilité du ministre.

Dans tous les cas, les appréciations de cette dernière période serviront aux jurys de délibération des examens pour l’attribution des diplômes. Il est donc important de fournir une évaluation juste et détaillée de l’engagement de l’élève sur toute l’année et sur cette période.

Classes de BTS

Les élèves en BTS ont de grosses périodes de stage en entreprise qui donnent lieu à des évaluations pour l’examen. La plupart des entreprises refusent la reprise pour les stagiaires. Toutes les conventions sont annulées par les inspecteurs. Eux-mêmes donneront plus d’informations plus tard car ils n’ont aucune indication de la part du service des examens. Encore une fois, ce sont les appréciations qui primeront pour le jury.

Les cours devant s’arrêter à la mi-mai, les jeunes et leurs parents ont prévu depuis longtemps la fin de location de logement étudiant. Qu’en est-il de la continuité des cours à la fois en présentiel et en distanciel ? La question sera relayée aux personnes compétentes car aucune discussion n’a eu lieu à ce sujet.

Concours des enseignants

Les concours internes dont les oraux d’admission qui n’ont pu avoir lieu sont transformés en écrits au mois de juin ou début juillet 2020. Ce sera donc un écrit d’admission. Un oral sera tout de même prévu en fin d’année de stage pour évaluer les personnalités de chacun qui ne peuvent l’être lors d’un simple écrit.

Pour les professeurs stagiaires, l’observation sur le terrain de fin d’année n’est pas possible. La titularisation définitive se basera sur les 3 avis uniquement et aura lieu au mois de juillet s’il n’y a pas de souci particulier. Si les avis révèlent une fragilité, une phase d’observation supplémentaire aura lieu entre septembre et décembre avec un effet rétroactif pour la titularisation au 1er septembre si l’ensemble est validé.

Salaires et payes

Les gestionnaires vont pouvoir revenir sur leurs logiciels spécifiques au Rectorat, pour ceux qui pourront reprendre en présentiel. Les régularisations vont donc commencer à partir du 11 mai. Si vous aviez des soucis particuliers, veuillez patienter encore un peu, le temps qu’ils mettent à jour toutes les informations qu’ils vont découvrir.


Rappel des documents évoqués utiles :

31 réflexions sur « Audience 6 Mai – Rectorat »

  1. Bonjour
    Dans la partie « concours des enseignants » vous avez noté « concours internes » est ce une erreur ? Vouliez vous dire externe ?
    Cordialement

    1. Bonjour,
      c’est bien l’information pour les concours internes uniquement car il y a eu un changement très récent.
      Pour les concours externes, les modifications restent toujours les mêmes.

    1. Aucune autre info par contre car c’est le service des concours et examens qui fixera les modalités et nous n’avons aucun retour de leur part.
      Le plus important pour l’instant c’est de savoir que ce n’est plus un oral en septembre/octobre comme annoncé précédemment mais cet écrit en juin ou début juillet.
      Continuez donc de bien vous préparer !
      Et n’oubliez pas d’adhérez si vous souhaitez que l’on vous soutienne dès maintenant et dans la suite de votre carrière. Nous sommes tous bénévoles, votre adhésion permettrait d’avoir plus de poids au niveau des instances.

    1. Exactement, les concours internes du public et du privé où l’admissibilité a déjà été évaluée et publiée sur Publinet. Il ne restait plus que l’oral d’admission à passer. C’est bien celui-ci qui est transformé en écrit d’admission.

        1. Le ministère, les différents services et les inspecteurs sont concentrés sur la réouverture des établissements pour l’instant.
          Malheureusement nous n’en savons pas plus pour l’instant.

  2. Bonjour ,
    Concernant les concours internes .
    L’information est-elle sure ? Pour ma part je pense que c’est juste une proposition car réaliser un écrit en juin-juillet est une annonce qui se fait trop tardivement. Aucun contractuel enseignant ou très peu n’a pu avoir le temps de réviser et s’il a révisé c’est pour des oraux.

    De plus Monsieur le ministre Jean michel Blanquer a annoncé hier lors d’une visioconférence à l’assemblée que les concours interne se feront aprés les concours externes.

    Enfin ,le rectorat n’est pas l’interlocuteur direct concernant les concours mais la DGRH qui aurait fait l’annonce dés aujourd’hui si cela était sur…

    1. L’information émane du DRH de l’académie de Grenoble lui-même lors de cette visioconférence.
      Nous étions 4 personnes de 3 syndicats différents de l’enseignement privé à avoir assisté à son audience et à lui poser des question.

      1. Rebonjour,
        Merci pour la précision ! Du coup cela confirme le fait que cette solution n’est encore qu’une proposition.
        Elle n’a pas encore été communiqué aux candidats et elle est trop « farfelue » pour être prise en compte ( les admissibles de l’interne ayant déjà réalisé des écrits etc, la date serait annoncée trop tardivement ( écrit pour un mois de juin alors que nous sommes en mai) alors que tous les candidats préparent des oraux or même si le programme ne change pas , il y a tout de même une différence entre réviser des écrits ou des oraux.
        Bref , je pense que votre information confirme simplement le fait que la DGRH est en train de chercher une autre solution que des oraux en septembre et c’est plutôt rassurant. Qu’en pensez vous ?

  3. Bonjour,
    Je viens d’avoir une info d’un de nos délégués du personnel (à vérifier )
    Pour les admissibles du concours interne, à la rentrée de septembre ,ils seront sur poste de stagiaires, et seront visités entre septembre et décembre. Si cette visite est positive, ils aurons un oral d’admission définitif en fin d’année scolaire prochaine.

        1. Merci pour cette info (même si je reste dubitatif).

          Je n’ai pas très bien compris : il y aurait un oral à la fin de l’année scolaire qui servirait de sélection et donc un grand nombre d’admissible ne seraient pas admis après avoir fait une année de stage ?
          Ou alors plutôt un oral de titularisation (comme pour l’externe)

        2. bonjour,

          Ce matin, sur Europe 1, JM Blanquer a redit que les oraux de l’agrégation interne se dérouleront en septembre. C’est assez hallucinant !!!! Avez vous d’autres informations car il est vrai que nous faisons les montagnes russes en termes d’émotions? svp

  4. Bonjour,
    Merci pour cette information.
    Vous parlez des « concours internes du public et du privé où l’admissibilité a déjà été évaluée et publiée sur Publinet ». Cela vaut-il également pour l’agrégation interne de physique chimie donc les résultats d’admissibilité n’a toujours pas été publiée ? En savez vous plus quant à la publication de ces résultats.
    Merci encore.

  5. bonjour, et les agrégations internes dont les résultats d’admissibilité n’ont pas été publiés ne sont pas concernés ? C’est ridicule

  6. bonjour,

    Ce matin, sur Europe 1, JM Blanquer a redit que les oraux de l’agrégation interne se dérouleront en septembre. C’est assez hallucinant !!!! Avez vous d’autres informations car il est vrai que nous faisons les montagnes russes en termes d’émotions? svp

  7. bonjour,

    Ce matin, sur Europe 1, JM Blanquer a redit que les oraux de l’agrégation interne se dérouleront en septembre. C’est assez hallucinant !!!! Avez vous d’autres informations car il est vrai que nous faisons les montagnes russes en termes d’émotions? svp

  8. Bonjour,
    Avez-vous des nouvelles qui confirmeraient cette information ?
    Un mois pour se préparer à une épreuve totalement différente…
    Merci et bonne journée

  9. Bonjour,

    Confirmez-vous toujours cette information ??? :

    « Les concours internes dont les oraux d’admission qui n’ont pu avoir lieu sont transformés en écrits au mois de juin ou début juillet 2020. Ce sera donc un écrit d’admission.  »

    Merci pour votre réponse !

  10. Bonjour,

    Vous comptez nous répondre un jour ?

    Vous lancez des informations que personne d’autre ne confirme et après plus rien !
    Si c’était une erreur, on peut le comprendre mais au mois dites le !

    Vous n’imaginez pas le niveau de stress des admissibles…

    1. Bonjour à tous,
      toutes les infos publiées dans cet article proviennent des paroles du DRH du Rectorat de Grenoble, comme indiqué en introduction. Notre but est de transmettre les informations pour que vous soyez tous informés.
      Nous n’avons pas déformé ou interprété les propos. Simplement rapporté l’information. Lorsque nous avons des souhaits ou des revendications, ils sont exprimés clairement comme vous pouvez le voir sur notre site : http://www.snep-unsa.fr
      De plus, ces souhaits et revendications font l’objet de courriers aux personnes ou autorités compétentes. A propos des concours internes, nous avions écrit au ministre pour réclamer l’égalité de traitement dans les modifications avec les concours externes.

  11. Bonjour,
    Je suis comme vous, j’agogogonise..
    Mais en attendant une réponse, voici une pétition pour les admissibles de l’interne ( pétition pour que l’on soit admis sans oraux une bonne fois pour toute et en poste dés septembre) Alors on y CROIT !! À SIGNER ET À FAIRE CIRCULER..
    Il y a aussi un groupe Facebook et Twiter dans l’article à continuation « Spécial internes admissibles »

    https://www.mesopinions.com/petition/enfants/admission-admissibles-aux-concours-internes-oraux/86443

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/m-blanquer-les-candidats-aux-concours-internes-de-leducation-nationale-ne-peuvent-plus-attendre-pour-etre-admis-blog_fr_5ebe53b9c5b6d16d0ed5508e

    1. Toujours aucune information à ce jour, seul le décret pour le report des rendez-vous de carrière est publié aujourd’hui : ils auront lieu entre septembre et décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *