Dotation horaire, tableau de service, le Snep UNSA place la Rectrice face à ses responsabilités.

Suite au refus de la Rectrice de Grenoble de communiquer les dotations horaires, les tableaux de service et les autres éléments permettant de comprendre le pourquoi et le comment des emplois des enseignants, le Snep UNSA a demandé au tribunal administratif de trancher.

Au moment où les collègues se voient demander de signer leurs états des services (VS05), nous avons saisi le tribunal administratif de Grenoble afin que le Rectorat nous donne accès aux dotations horaires des établissements. La Rectrice doit assumer sa responsabilité de patronne : elle doit nous renseigner sur les dotations horaires des établissements (DHG).

Nous ne pouvons pas aider efficacement les collègues si nous ne connaissons pas les chiffres officiels.  A fortiori lorsque des directions de lycées généraux et technologiques décident (en accord avec eux-mêmes) de mélanger des apprentis dans les classes sous contrat d’association.

Nous avons besoin de toutes les données pour vous aider à comprendre ce que vous signez.

La signature du VS05 nous engage pour une année scolaire, alors autant que cela soit bien réalisé. A défaut : bénévolat, travail imposé, déséquilibre vie personnelle et vie professionnelle nous tombent dessus.

Au Snep UNSA nous vous aidons à faire valoir vos droits.

Pédocriminalité au sein de l’Église catholique

Chers Collègues,

Le rapport de la Commission Sauvé a mis en lumière des abus honteux au sein de l’Église catholique. Des établissements scolaires dans lesquels nous travaillons ont parfois aussi été touchés par la pédophilie. En effet, nombre d’entre nous ont entendu parler « d’affaires » dans un établissement voisin voire dans leur propre école et bien souvent c’est la rumeur qui court en l’absence de communication officielle.

Alors, comment, nous, agents du service public, devons agir face à de tels actes ?

Depuis que madame Vallaut-Belkacem a été ministre de l’Éducation nationale, les données de notre ministère et celles du ministère de la Justice sont enfin croisées. Les pédophiles sont donc définitivement écartés du métier d’enseignant.

De notre côté, lorsque nous avons connaissance d’agissements déviants, de la part d’enseignants, de personnels d’encadrement ou de direction, nous devons (c’est une obligation) donc immédiatement prévenir notre direction d’établissement, mais aussi les autorités académiques et judiciaires (article 40 du code de procédure pénal ). Multiplier les alertes est certainement le meilleur moyen pour éviter que certaines affaires soient étouffées et que des élèves soient encore des proies pour les pédophiles.

Si vous le souhaitez, notre syndicat peut vous accompagner dans de telles démarches.

Bon courage à vous tous,

Christophe Derycke

Secrétaire académique Snep-Unsa

Pour aller plus loin :

Abus sexuels dans l’Eglise Catholique l’association SGEC souhaite impliquer des enseignants

Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs